08 RC BLINDES ARDENNES, le forum de toutes les passions en modélisme Index du Forum
08 RC BLINDES ARDENNES, le forum de toutes les passions en modélisme
Chars RC, véhicules RC et statiques, dioramas, slot-racing, bateaux, avions et hélicoptéres, modélisme ferroviaire, figurines, jouets anciens...
 
08 RC BLINDES ARDENNES, le forum de toutes les passions en modélisme Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Vignettes: Tintin et les avions de la 2éme guerre mondiale ::
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    08 RC BLINDES ARDENNES, le forum de toutes les passions en modélisme Index du Forum -> Jouets anciens ou plus récents -> Le monde de Tintin
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
F5JFS
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2012
Messages: 1 461 254
Localisation: Sud 77
Masculin
Point(s): 1 460 770
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 4 Nov - 18:16 (2013)    Sujet du message: Vignettes: Tintin et les avions de la 2éme guerre mondiale Répondre en citant

1935. Gloster " Gladiator " (Grande-Bretagne)

Pendant plus de vingt ans, les Anglais, toujours traditionalistes, restèrent fidèles aux avions biplans, et c'est presque à contrec'ur qu'ils abandonnèrent cette formule. Le dernier biplan construit en série pour la RAF, le Gloster Gladiator de 1935, fut, il est vrai, une source de satisfactions nationales et il prouva, dans les jours sombres de 1940, qu'il pouvait encore servir avec éclat. Ce chasseur extrêmement maniable, en service depuis cinq ans, était à peu près déclassé en 1940, lorsque les Britanniques durent faire face aux Germano-Italiens sur tous les fronts. Cependant, faute de matériel plus moderne, des Gladiator durent garder le ciel de certains postes-clés, tel celui de l'île de Malte où trois d'entre eux réussirent la prouesse de résister victorieusement, durant plusieurs mois, aux attaques aériennes ennemies. Lorsque les Spitfire intervinrent enfin, le dernier Gladiator fut retiré du combat et placé dans un musée de l'île (3 septembre 1943) ; depuis lors, il y est pieusement conservé. Le Gloster Gladiator servit également contre l'aviation italienne en Afrique, au début de la campagne de Libye en 1940. Le Gloster Gladiator dérivait du Gloster Gauntlet, lui-même chasseur Standard de la RAF ; c'était un appareil de performances absolument remarquables pour son temps. En service en Lettonie, Lituanie, Suède, Belgique, Chine, Irlande, Grèce, Irak, Égypte, Portugal, Norvège, Finlande.

Caractéristiques : Envergure : 9,85 m. – Longueur : 8,36 m. – 1 moteur Bristol Mercury IX de 840 C.V. – Armement : 4 mitrailleuses Browning. – Vitesse maximum : 410 km/h.


_________________
http://www.slotmania.fr/


Dernière édition par F5JFS le Mer 11 Mai - 13:51 (2016); édité 3 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 4 Nov - 18:16 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
F5JFS
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2012
Messages: 1 461 254
Localisation: Sud 77
Masculin
Point(s): 1 460 770
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 4 Nov - 18:18 (2013)    Sujet du message: Vignettes: Tintin et les avions de la 2éme guerre mondiale Répondre en citant

1935. Henschel HS-123 (Allemagne)

Avant l'arrivée au pouvoir d'Hitler, la firme HENSCHEL se consacrait exclusivement à la construction des locomotives. Après l'avènement du National-Socialisme, elle ouvrit près de Berlin une succursale spécialisée dans l'aéronautique. Cette firme lança, en 1935, un appareil très intéressant : le Henschel-123. Avant l'ouverture des hostilités en 1939, le Henschel-123 était, en compagnie du Heinkel-51, l'appareil d'école à la chasse le plus répandu en Allemagne, si bien que la plupart des pilotes et as de chasse allemands firent leurs classes à son bord. De l'avis de tous c'était un appareil très souple, maniable, et surtout remarquablement solide, capable de décoller et d'atterrir sur de très courtes distances. Utilisé et essayé lors de la guerre civile espagnole (1936-1939) le Henschel-123 se révéla un très bon chasseur, toutefois souffrant d'un manque notoire d'armement offensif. Cet avion sesquiplan (à aile inférieure plus courte) est le premier appareil militaire allemand qu'on ait construit en grande série après la guerre de 1914-1918. Entièrement métallique, le Henschel-123 fut d'abord prévu comme chasseur d'interception, puis plus tard comme bombardier en piqué. C'est d'ailleurs dans cette dernière spécialité qu'il servit, au début de la dernière guerre, en Pologne d'abord, puis en France. Mais l'âge venant, le Henschel-123 fut finalement cantonné sur le front de Russie où il participa en 1941 à la campagne de l'Est. Sa carrière s'arrêta là, ses performances étant devenues insuffisantes.

Caractéristiques : Envergure supérieure : 10,50 m. – Envergure inférieure : 8,00 m. – Longueur : 8,60 m. – 1 moteur : Type A : BMW 132 DC de 880 C.V. – Type B : BMW 132 K de 960 C.V. – Armement : 2 mitrailleuses M.G. de 7,9 mm et 200 kg de bombes ou, front de l'Est, 2 canons de 20 mm et 200 kg de bombes. – Vitesse maximum : 345 km/h.


_________________
http://www.slotmania.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
F5JFS
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2012
Messages: 1 461 254
Localisation: Sud 77
Masculin
Point(s): 1 460 770
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 4 Nov - 18:20 (2013)    Sujet du message: Vignettes: Tintin et les avions de la 2éme guerre mondiale Répondre en citant

1936. Cant Z-506 B " Héron " (Italie)

LA marque Cant produisit en 1936 un remarquable appareil civil : le Z-506, qui s'adjugea à l'époque plus de dix records mondiaux. Son ingénieur, Filippo ZAPPATA, en tira une version militaire, le Z-507, dont la partie inférieure du fuselage comportait une longue soute à bombes, un poste de visée à l'avant et un poste de tir à l'arrière. En 1940, l'aviation navale italienne utilisa, avec une certaine efficacité, ces appareils contre la flotte britannique. Basés dans le Sud de l'Italie, en Sardaigne et en Sicile, les Z-507 torpilleurs harcelaient les convois anglais qui ravitaillaient l'île de Malte et les troupes d'Égypte. Mais lorsque les chasseurs anglais purent intervenir en nombre suffisant, la faible vitesse du Z-507 et ses défenses dérisoires le transformèrent en une proie facile. Cette situation contraignit les Italiens à retirer leurs Hérons du front pour les cantonner en seconde ligne, et à confier les opérations du torpillage à des bombardiers terrestres plus rapides. À partir de 1942, les Cant Z-507 se spécialisèrent dans le mouillage de mines et le sauvetage des équipages naufragés. C'est pour mieux se faire reconnaître qu'ils portaient sur les ailes ces curieuses zébrures. Si cette " décoration " voyante leur valait la protection des germano-italiens, elle leur attirait, en revanche, les foudres des appareils alliés qui les repéraient de loin. L'ingénieur ZAPPATA tira du Z-507 un trimoteur terrestre, le Z-1007, qui fut incontestablement le meilleur bombardier italien de la dernière guerre.

Caractéristiques : Envergure : 26,50 m. – Longueur : 18,92 m. – Moteurs :3 Alfa-Roméo 126 RC-34 de 750 C.V. – Armement : 4 mitrailleuses de 7,7 mm. – Vitesse maximum : 336 km/h.


_________________
http://www.slotmania.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
F5JFS
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2012
Messages: 1 461 254
Localisation: Sud 77
Masculin
Point(s): 1 460 770
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 4 Nov - 18:21 (2013)    Sujet du message: Vignettes: Tintin et les avions de la 2éme guerre mondiale Répondre en citant

1936. Vickers-Armstrong " Wellington " (Grande-Bretagne)

EN 1935, l'Angleterre avait établi un programme copieux de nouveaux appareils qui furent presque tous construits à partir de 1936 : Spitfire, Hurricane, Hampden, Wellington, etc... Ces excellents avions étaient destinés à remplacer les vieux biplans et à s'opposer éventuellement au matériel moderne des Allemands. Lorsque la guerre éclata, en 1939, le bombardier Wellington se montra aussi efficace que son frère d'armes, le Spitfire. Il fut le premier avion de la RAF à bombarder le continent. En décembre 1939 il attaqua les ports allemands de Bremerhaven et Wilhelmshaven. Lors de l'offensive du 10 mai 1940, il intervint en Hollande, en Belgique et dans le Nord de la France, pour tenter d'enrayer la progression des panzers. Après la bataille de Dunkerque, certains Wellington furent équipés d'un système de détection des mines magnétiques, travail qui présentait de sérieux dangers car, lorsque les mines explosaient, l'avion était violemment secoué. Après 1941, les Wellington servirent en Afrique. Lors de la bataille d'El-Alamein, ils intervinrent en force contre les convois militaires ennemis et contre les ports occupés par les Allemands (Tobrouk et Bengazi), puis ils continuèrent la campagne comme bombardiers de nuit. Ces vaillants serviteurs de la RAF terminèrent leur carrière en 1942 dans le Coastal Command (la garde des côtes) et l'escorte des convois, puis ils furent progressivement remplacés par des appareils plus modernes.

Caractéristiques : Envergure : 26,27 m. – Longueur : 19,68 m. – 2 moteurs Bristol-Pegasus de 930 C.V. – Armement : 8 mitrailleuses de 7,7 mm. + 4.267 kg de bombes. – Vitesse maximum :415 km/h.


_________________
http://www.slotmania.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
F5JFS
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2012
Messages: 1 461 254
Localisation: Sud 77
Masculin
Point(s): 1 460 770
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 4 Nov - 18:24 (2013)    Sujet du message: Vignettes: Tintin et les avions de la 2éme guerre mondiale Répondre en citant

1936. Fairey " Battle " (Grande-Bretagne)

Participant au même programme de renouvellement que le célèbre Spitfire, le Fairey Battle fut considéré à l'époque de sa production (1936) comme une étonnante réussite technique. De dimensions nettement plus importantes que les chasseurs de son temps, il pouvait emporter une quantité considérable de carburant et, de ce fait, voler très loin. Toutefois, cet avantage même entraînait un sérieux inconvénient : le poids élevé de l'appareil, qui réduisait sa vitesse et le rendait assez vulnérable. Néanmoins, comme il présentait une incontestable supériorité sur les vieux biplans de la même catégorie en usage dans la RAF, il fut commandé en série pour remplacer les appareils du type Fairey Hart. Plusieurs pays s'intéressèrent au Battle, entre autres, la Belgique qui en construisit, sous licence, dans l'usine Fairey de Gosselies, et qui en équipa plusieurs de ses escadrilles entre 1937 et 1940. Lors de l'offensive allemande du 10 mai 1940, quelques poignées de ces appareils exécutèrent une mission désespérée contre les ponts de Maastricht, en Hollande. Les équipages belges et anglais, submergés par la chasse ennemie et décimés par la Flak, comprenant qu'il ne leur restait pratiquement plus aucune chance de sortir vivants de cette aventure, se jetèrent avec leur chargement de bombes sur les ponts de la Meuse, exécutant ainsi l'une des premières missions-suicide du conflit. Un seul Battle, escorté de deux Hurricane parvint, par miracle, à regagner sa base. Quelques jours plus tard, les Fairey Battle participèrent héroïquement aux combats de Dunkerque, mais ils y furent surclassés par les appareils ennemis.

Caractéristiques : Envergure : 16,46 m. – Longueur : 15,87 m. – 1 moteur Rolls-Royce Merlin de 1.035 C.V. – Armement : 2 mitrailleuses de 7,7 mm. et 450 kg de bombes. – Vitesse maximum : 414 km/h.


_________________
http://www.slotmania.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
F5JFS
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2012
Messages: 1 461 254
Localisation: Sud 77
Masculin
Point(s): 1 460 770
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 4 Nov - 18:30 (2013)    Sujet du message: Vignettes: Tintin et les avions de la 2éme guerre mondiale Répondre en citant

1936. Vickers-Supermarine " Spitfire " (Grande-Bretagne)

En 1936, l'ingénieur britannique MITCHELL, créateur des hydravions de course de la coupe Schneider, dessina le prototype du Spitfire (" crache-feu ") qui fut mis secrètement en service dans la RAF dès 1937. Cet extraordinaire appareil connut la plus longue carrière qu'on puisse trouver dans les annales de l'aviation de chasse. 15 ans plus tard, il équipait toujours avec brio certaines aviations étrangères. Rapide, résistant, très maniable, il participa à toutes les batailles de 1939 à 1945, même dans le Pacifique, et il fut à juste titre considéré comme l'un des meilleurs chasseurs de la dernière guerre. Il y avait de nombreux Spitfire Mark-I dans les escadrilles de chasse anglaises en 1940, et c'est principalement ce type d'avion qui affronta (en compagnie du Hawker Hurricane et du Boulton-Paul Defiant) les appareils ennemis dans le ciel de Londres, du 8 août au 31 octobre 1940, puis jusqu'en décembre de la même année. Incontestablement plus souples que les chasseurs allemands, les Spitfire Mark-I accumulèrent les victoires durant cette période ; surtout contre les Messerschmitt 109, leurs grands rivaux de l'époque. Le Mark-I comportait 8 mitrailleuses fixes dans les ailes (4 de chaque côté) et une hélice en bois. Par la suite, il subit de nombreuses modifications tout en conservant la même ligne et il fut utilisé dans quantité de missions. On connaît plus de quarante versions différentes de ce célèbre appareil.

Caractéristiques : Envergure : 11,23 m. – Longueur : 9,12 m. – 1 moteur Rolls-Royce Merlin de 1-030 C.V. – Armement : 8 mitrailleuses. – Vitesse maximum : 590 km/h.


_________________
http://www.slotmania.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
F5JFS
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2012
Messages: 1 461 254
Localisation: Sud 77
Masculin
Point(s): 1 460 770
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 4 Nov - 18:32 (2013)    Sujet du message: Vignettes: Tintin et les avions de la 2éme guerre mondiale Répondre en citant

1936. Fieseler Fi 156 " Storch " (Allemagne)

Gerhardt Fieseler, le grand as allemand de l'acrobatie qui se mesura plusieurs fois dans des concours avec le français Detroyat, fonda sa propre compagnie de construction aérienne peu avant le conflit. Cette nouvelle firme allemande allait produire l'un des appareils les plus curieux de la dernière guerre : le Fieseler Storch, avion d'observation par excellence. Son apparition sur le front, où il procédait aux réglages d'artilleries, préparait les attaques aériennes et vérifiait après coup le travail de destruction réalisé, fut une désagréable surprise pour les armées alliées. Cet étrange avion au nom pacifique (Storch : cigogne) et à l'allure débonnaire, peut s'enorgueillir de beaux états de service. Capable de décoller et d'atterrir sur un terrain très court grâce à son système de fentes et volets, le Storch, que les fantassins exaspérés surnommèrent " mouchard ", était l'appareil le plus sûr qui fût, mais aussi celui qui " avait le plus de morts sur la conscience " : cette boutade reflétait d'ailleurs parfaitement la vérité !... L'exploit le plus célèbre du Storch fut son atterrissage et son décollage sur le plateau du Grand Sasso en Italie, lorsque le colonel allemand Skorzeny délivra Mussolini que l'on gardait à vue dans un hôtel d'accès presque inaccessible. Il continua d'être construit en France après la libération par les usines Morane-Saulnier sous la dénomination de MS-500 avec moteur Argus, puis sous celle de MS-502 avec moteur Salmson. On devait retrouver cet appareil ainsi baptisé dans les armées de l'air françaises métropolitaines et d'outre-mer, en Indochine notamment.

Caractéristiques : Envergure : 14,25 m. – Longueur : 9,74 m. – 1 moteur Argus AS 10 de 240 C.V. – Armement : 1 mitrailleuse tirant vers l'arrière. – Vitesse maximum : 175 km/h.


_________________
http://www.slotmania.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
F5JFS
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2012
Messages: 1 461 254
Localisation: Sud 77
Masculin
Point(s): 1 460 770
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 4 Nov - 18:33 (2013)    Sujet du message: Vignettes: Tintin et les avions de la 2éme guerre mondiale Répondre en citant

1936. Hawker " Hurricane " (Grande-Bretagne)

LE 3 septembre 1939, l'Angleterre possédait deux chasseurs de valeur : le Supermarine Spitfire et le Hawker Hurricane, datant tous deux de 1936. Ce dernier était un peu moins brillant que le Spitfire, mais lors des jours sombres de la " bataille d'Angleterre ", il se révéla un chasseur très précieux. Ses victoires aériennes le mirent en vedette et il fut maintenu en activité durant plusieurs années sur tous les fronts tenus par la RAF. À Malte, il releva les vaillants Gladiators. En Grèce, et surtout en Afrique, il affronta les appareils italiens qu'il surclassa. L'arrivée des chasseurs allemands de l'armée de Rommel fit pencher la balance en faveur du Messerschmitt-109, mais les braves Hurricane tinrent bon quand même. Des Curtiss Kittyhawk vinrent bientôt les relever dans leur lutte contre les appareils allemands et les Hurricane trouvèrent une nouvelle affectation : avec leurs canons de 20 mm., ou avec de nouveaux montages de canons de 40 mm., ils servirent d'appareils antichars. Le Hurricane fit preuve de tant de qualités dans cet emploi, qu'en attendant la mise en service du Typhon, il devint l'appareil antichars " standard " de la RAF. Hélas, par la suite, cette spécialité allait lui coûter cher ! Lorsque les Allemands montèrent leurs rampes de lancement de V. 1 dirigées contre Londres, la RAF lança les Hurricane antichars (" Tank buster ") à l'attaque. Accueillis par une Flak intense, alourdis, devenus trop lents, ces malheureux avions accomplirent là leurs dernières missions.

Caractéristiques : Envergure : 12,20 m. – Longueur : 9,84 m. – 1 moteur : (Type MK I) Rolls-Royce Merlin II de 1.030 C.V. – (Type MK II) Rolls-Royce Merlin XX de 1.185 C.V. – Armement : (Type MK I) 8 mitrailleuses de 7,7. – (Type MK II) 4 canons de 20 mm. et 454 kg de bombes. – Vitesse maximum : 545 km/h.


_________________
http://www.slotmania.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
F5JFS
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2012
Messages: 1 461 254
Localisation: Sud 77
Masculin
Point(s): 1 460 770
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 4 Nov - 18:35 (2013)    Sujet du message: Vignettes: Tintin et les avions de la 2éme guerre mondiale Répondre en citant

1937. Fiat G-50 Freccia (Italie)

Spécialisée jusqu'alors dans la construction de biplans de chasse, la firme italienne Fiat produisit en 1937 cet appareil monoplace à aile basse qui n'apparut qu'en petit nombre en 1938-1939. Toutefois, sa construction fut accélérée pour équiper la " Regia Aeronautica " qui avait besoin de chasseurs modernes afin de faire face aux appareils anglais d'Afrique, lors de la première campagne de Libye. Destiné à remplacer les vieux biplaces de chasse qui équipaient encore l'aviation italienne, le G-50, dont l'ingénieur GABRIELLI était le responsable, fut handicapé par son faible moteur et par son pauvre armement, et nettement surclassé par le Hurricane anglais. En 1941, il était le plus lent des chasseurs en service en Afrique du Nord. Pour parer à cette situation, les Italiens poussèrent la construction du Macchi-202, plus vigoureux, et retirèrent peu à peu les Fiat G-50 du front pour les cantonner en Italie où ils servirent d'appareils de défense contre les attaques aériennes. À partir de 1942, le G-50 n'apparut plus guère dans les communiqués italiens ; on l'avait virtuellement retiré du combat et son activité en resta là. La qualité maîtresse du Fiat-G-50 était sa maniabilité, qui d'ailleurs avait constitué la principale préoccupation de son ingénieur GABRIELLI.

Caractéristiques : Envergure : 10,69 m. – Longueur : 7,79 m. – 1 moteur Fiat de 890 C.V. – Armement : 2 mitrailleuses de 12,7 mm. – Vitesse maximum : 475 km/h.


_________________
http://www.slotmania.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
F5JFS
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2012
Messages: 1 461 254
Localisation: Sud 77
Masculin
Point(s): 1 460 770
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 4 Nov - 18:37 (2013)    Sujet du message: Vignettes: Tintin et les avions de la 2éme guerre mondiale Répondre en citant

1937. Morane-Saulnier M.S.-406 (France)

Depuis la première guerre mondiale, la firme française Morane-Saulnier s'était spécialisée dans la construction d'appareils de chasse. Elle produisit en 1935 le chasseur Morane-405. À cette époque, un tel avion défiait la concurrence. Il présentait des avantages appréciables : moteur-canon, compresseur, roues escamotables, hélice à pas variable, volets, etc... De plus, sa vitesse et sa maniabilité en faisaient un intercepteur de premier ordre. En 1936, le MS-405 fut encore amélioré et quelques mois plus tard, en 1937, le MS-406 sortait d'usine. L'armée de l'air le commanda en série et elle commença à en équiper ses formations dès 1938. Si bien qu'à la déclaration de guerre, le Morane constituait l'épine dorsale de la chasse française. Moins rapide que le Messerschmitt-109, son grand rival, le MS-406 était nettement plus maniable, ce qui lui permit de remporter de nombreuses victoires. Néanmoins sa vitesse de pointe étant devenue insuffisante, le commandement français s'était résigné à le remplacer par le Dewoitine-520 lorsque survint l'armistice de juin 1940. Le handicap de cet appareil était terrible lorsque l'on sait qu'il pouvait à peine rattraper les bombardiers allemands les plus courants !... Malgré cela, et en compagnie du Curtiss P-36, le Morane-406 compta près de 1.000 victoires aériennes lors de l'offensive allemande de mai 1940. Ceci, malgré tout, prouva la valeur du matériel français et surtout celle de pilotes de l'armée de l'Air.

Caractéristiques : Envergure : 10,61 m. – Longueur : 8,17 M. – 1 Moteur Hispano-Suiza 12 Y-31 de 860 C.V. – Armement : 1 canon de 20 mm. + 2 mitrailleuses. – Vitesse maximum : 486 km/h.


_________________
http://www.slotmania.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
F5JFS
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2012
Messages: 1 461 254
Localisation: Sud 77
Masculin
Point(s): 1 460 770
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 4 Nov - 18:38 (2013)    Sujet du message: Vignettes: Tintin et les avions de la 2éme guerre mondiale Répondre en citant

1937. Heinkel HE-III (Allemagne)

Ce bombardier, sur lequel on garda longtemps le secret, fut le premier appareil de ce genre à être construit en grande série en Allemagne, après la guerre de 1914-1918. Déjà au point en 1936, grâce aux travaux remarquables de son constructeur dans le domaine de l'aviation civile, le He-III subit quelques modifications et, en 1938, il fut livré à la LUFTWAFFE. Lancés à l'attaque de la Pologne en septembre 1939, les He-III n'apparurent sur le front qu'en nombre restreint ; mais en 1940, ils devaient devenir les bombardiers les plus courants de l'Allemagne. C'est sur cet avion que reposait la plus grande partie du dispositif de bombardement à l'aide duquel le Maréchal Goering comptait terrasser l'Angleterre. En compagnie des Dornier-215 et des Junker-88, le Heinkel-III survola journellement le ciel anglais d'août à décembre 1940. Rapide pour l'époque, le He-III constituait un excellent engin entre les mains d'équipages de valeur ; pourtant il souffrait d'un manque notoire de défense : ses mitrailleuses pouvaient peu de chose contre la puissance de feu des Hurricane et des Spitfire anglais. Dès lors, les Allemands se virent contraints de faire protéger leurs convois de bombardiers par des Messerschmitt-109 et 110. Après l'échec des bombardements sur l'Angleterre, le He-III servit en Yougoslavie, en Grèce, puis en Russie pour finir, vers le milieu de la guerre, dans des missions de second plan. Il était, à cette époque, nettement surclassé par le Junker-88, beaucoup plus efficace.

Caractéristiques : Envergure : 22,60 m. – Longueur : 16,60 m. – 2 moteurs Junkers-Jumo 211 de 1.300 C.V. – Puissance : 2.600 C.V. – Armement : variable selon type. – Vitesse maximum : 408 km/h.


_________________
http://www.slotmania.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
F5JFS
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2012
Messages: 1 461 254
Localisation: Sud 77
Masculin
Point(s): 1 460 770
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 4 Nov - 18:42 (2013)    Sujet du message: Vignettes: Tintin et les avions de la 2éme guerre mondiale Répondre en citant

1938. Boulton-Paul " Defiant " (Grande-Bretagne)

Sorti à l'état de prototype en 1938, le Boulton-Paul Defiant n'entra en service dans la RAF que l'année suivante. Il fit ses premières armes lors de la bataille de Dunkerque. Du même programme que les Blackburn Skua et Roc, il se singularisait par l'absence totale d'armement à l'avant, tout son appareil offensif étant ramassé en une seule tourelle quadruple à commande hydraulique. Cette tourelle dorsale possédait, il est vrai, une remarquable puissance de feu et permettait au mitrailleur de tirer indifféremment sur les côtés, vers l'avant ou vers l'arrière. Cette formule donna naissance à des tactiques nouvelles de combat entre chasseurs et les attaques latérales des Boulton-Paul désorientèrent, au début, la chasse ennemie. Lancé dans la bataille de Londres, le Defiant rendit d'éminents services. Il se révéla un bon chasseur de jour et un extraordinaire chasseur de nuit (le seul d'ailleurs que la RAF eût possédé pendant tout un temps). Lorsque les nouveaux programmes de construction furent mis au point, les techniciens britanniques abandonnèrent la formule du chasseur à tourelle dorsale, ce système présentant à l'usage plus d'inconvénients qu'on ne l'avait supposé. Les chasseurs anglais postérieurs au Defiant étaient tous équipés d'armes fixes à l'avant. Quant à la fameuse tourelle quadruple du Boulton-Paul, elle équipa les bombardiers de la RAF et se révéla, sur ces derniers, d'une grande efficacité.

Caractéristiques : Envergure : 12 m. – Longueur : 7,70 m. – 1 moteur (Type I) Merlin I de 1,030 C.V. (Type II) Merlin XX de 1.280 C.V. – Armement : 4 mitrailleuses mobiles de 7,7 mm. – Vitesse maximum : 485 km/h.


_________________
http://www.slotmania.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
F5JFS
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2012
Messages: 1 461 254
Localisation: Sud 77
Masculin
Point(s): 1 460 770
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 4 Nov - 18:43 (2013)    Sujet du message: Vignettes: Tintin et les avions de la 2éme guerre mondiale Répondre en citant

1938. Curtiss H-75 " Hawk " (ou P-36) (U.S.A.)

Malgré son origine américaine, c'est principalement sous les cocardes françaises que s'illustra le Curtiss-Hawk. Lorsqu'il apparut en 1938 qu'un effort considérable devait être fait pour doter l'aviation française d'appareils modernes, une mission technique militaire fut envoyée aux États-Unis pour y commander des types d'avions répondant le mieux aux besoins de l'armée de l'air. Parmi plusieurs types d'avions, le Curtiss-75 fut choisi comme chasseur en attendant que l'industrie nationale puisse fournir les appareils de qualité qu'elle ne pouvait construire dans un délai assez rapide. Les deux premiers prototypes du H-75 effectuèrent leurs essais à Buffalo en 1938 et dépassèrent 900 km/h. en piqué. En février 1939, les premières livraisons à la France commencèrent ; les escadrilles " La Fayette " et " Sioux " entre autres en furent équipées. Durant les premiers mois de la guerre, les Curtiss de l'armée de l'air française se couvrirent de gloire en faisant face courageusement au flot allemand ; ils remportèrent d'ailleurs de nombreuses victoires grâce à leur maniabilité. Plusieurs pilotes tel l'as français Marin-la-Meslée s'illustrèrent à son bord et, de l'avis des aviateurs qui menèrent cet appareil au combat, c'était un engin sûr, solide et souple. En dépit de sa vitesse de pointe inférieure à celle des Messerschmitt-109, il tint tête plus qu'honorablement aux chasseurs allemands. Après l'armistice de 1940, la RAF reprit à son compte les commandes françaises de P-36 qui reçurent le nom de Mohawk.

Caractéristiques : Envergure : 11,36 m. – Longueur : 8,77 m. – 1 moteur Pratt et Whitney, " Twin Wasp Sc " 36-R, de 1.050 C.V. – Armement : 4 mitrailleuses de 7,62 mm. – Vitesse maximum : 495 km/h.


_________________
http://www.slotmania.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
F5JFS
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2012
Messages: 1 461 254
Localisation: Sud 77
Masculin
Point(s): 1 460 770
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 4 Nov - 18:46 (2013)    Sujet du message: Vignettes: Tintin et les avions de la 2éme guerre mondiale Répondre en citant

1938. Fiat CR-42 " Falco " (Italie)

EN 1934, le gouvernement fasciste décida de réorganiser l'armée de l'Air. À cette époque, l'aviation italienne était pauvre et vétuste et il fallut parer au plus pressé. Le Fiat CR-42 " Falco " faisait partie de ce programme. S'il n'était pas " révolutionnaire " au point de vue technique, cet appareil présentait l'avantage d'être maniable et sûr, et de pouvoir être construit en grand nombre dans des délais assez courts (il dérivait en effet des chasseurs Fiat CR 30, CR 32 et 32 bis, dus à l'ingénieur Rosatelli). Son prédécesseur, le Fiat CR-32 participa à la guerre espagnole qui éclata en 1936 ; déjà il se révéla supérieur aux avions qui lui étaient opposés (pour la plupart, des rebuts d'aviations étrangères). Le Fiat CR-42, dont le premier vol eut lieu le 23 mai 1938, et qui fut fabriqué à 300 exemplaires environ, équipaient la " Régi Aeronautica ", formant la masse des avions de première ligne au moment de l'entrée en guerre de l'Italie. Il participa alors aux derniers combats de France, puis, basé dans le Nord et en Belgique, contre la R.A.F. au-dessus de la Manche. Après quoi, on le retrouvera dans le ciel de Malte et en Cyrénaïque. C'est là qu'il trouva ses maîtres. Les Gloster Gladiator puis les Hurricane le surclassèrent et les Italiens durent le remplacer par le Fiat G-50. On revit des Fiat CR-42 aux mains de pilotes d'Europe centrale (des Hongrois spécialement), lorsque commença la campagne de Russie. Mais à partir de 1942, ces appareils disparurent définitivement du ciel.

Caractéristiques : Envergure : 9,70 m. – Longueur : 8,30 m. – 1 moteur Fiat A-74-RC 38 de 840 C.V. – Armement : 2 mitrailleuses Breda-SAFAT de 12,7 mm. – Vitesse maximum : 438 km/h.


_________________
http://www.slotmania.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
F5JFS
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2012
Messages: 1 461 254
Localisation: Sud 77
Masculin
Point(s): 1 460 770
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Lun 4 Nov - 18:47 (2013)    Sujet du message: Vignettes: Tintin et les avions de la 2éme guerre mondiale Répondre en citant

1938. Bréguet 691 (France)

À partir de 1936, sur la demande de l'Armée de l'Air, plusieurs constructeurs français établirent les plans de triplaces de chasse qui devaient entrer en compétition pour équiper certaines escadrilles. Le Bréguet-690 " sortit " en 1938, avec ses concurrents, les Romano-110, le Loire-Nieuport-200, le Hanriot-220 et le Potez-63 (de conception un peu antérieure). Malheureusement, il dut attendre ses moteurs durant plusieurs mois et la préférence fut donnée au Potez-63. En 1939 toutefois, le 690, légèrement transformé et baptisé 691, attira l'attention des services techniques par ses réelles qualités ; il fut commandé en série. Dans l'entre-temps, le programme des chasseurs bimoteurs ayant été abandonné, le 691 fut transformé en biplace d'assaut et de bombardement léger. À ce titre, il participa à la campagne de l'Ouest en 1940 et une escadrille d'appareils de ce type se distingua particulièrement à Maastricht, en essayant de détruire les fameux ponts de Vroenhoven et Veldwezelt, déjà touchés par les Fairey Battle ; mais pas plus que leurs devanciers, les Bréguet ne réussirent à endiguer le flot allemand. Quelques avions, la plupart endommagés, parvinrent à regagner leur base. Quelques semaines plus tard, lors de l'avance des troupes du Reich au sud de Paris, plusieurs centaines de Bréguet-691, stockés sur le terrain de Villacoublay, furent incendiés pour éviter qu'ils ne tombent entre les mains de l'ennemi. Ainsi se termina la courte épopée d'un des avions de guerre français les plus réussis.

Caractéristiques : Envergure : 15,40 m. – Longueur : 9,80 m. – 2 moteurs Hispano-Suiza 14 AB de 670 C.V. Puis 2 Gnôme et Rhône 14 No de 725 C.V. (soit 1.450 C.V.). – Armement : 3 mitrailleuses de 7,7 mm. + 1 canon de 20 mm. – Vitesse maximum : 490-500 km/h.


_________________
http://www.slotmania.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:54 (2018)    Sujet du message: Vignettes: Tintin et les avions de la 2éme guerre mondiale

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    08 RC BLINDES ARDENNES, le forum de toutes les passions en modélisme Index du Forum -> Jouets anciens ou plus récents -> Le monde de Tintin Toutes les heures sont au format GMT - 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com